In Memoriam Christian Crouzel

Auteur: webmaster - Publié le :07 février 2022 - Catégorie : Actualités

Daniel Pourtet partage avec nous le texte qu’il a écrit et lu lors des obsèques de Christian Crouzel :

Lieutenant Christian CROUZEL,

Permets moi aujourd’hui de déroger au protocole militaire et de t’appeler MONO… Connaissant ta légendaire rigueur militaire et ta discipline, je me sens autorisé !
Monobras est le surnom affectueux que t’ont donné tes amis pilotes ou non pilotes suite à l’accident aérien en opération de guerre qui a sonné le clap de fin de ta carrière de pilote de chasse … Ce surnom est connu dans le milieu aéronautique et d’ailleurs, lorsque tu téléphonais, c’était avec un « Allo, c’est mono » que tu t’identifiais … C’était en quelque sorte ton indicatif.
Bien sur, devant tes cendres nous sommes tristes, mais aussi heureux pour toi car tu étais épuisé, usé, et même si, comme tu te plaisais à dire « La vie est simple » …Elle devenait compliquée pour toi … tu as porté ta vie avec courage, humour et enthousiasme, mais l’âge et la maladie ont eu raison de toi …
Tu étais très fatigué ces jours derniers et nous savions pertinemment que tu étais en courte finale … Ton dernier vol se termine ici dans ce petit cimetière, qui le hasard faisant, se trouve à quelques centaines de mètres de l’axe de piste de ce terrain d’aviation que tu as tant pratiqué et tant aimé.
Ta carrière militaire de pilote de chasse fut courte, mais riche et passionnante.
Rentrer dans les détails serait trop long, mais je me dois de parcourir succinctement les principales périodes qui ont fait de toi, non seulement un brillant aviateur, mais aussi un as comme il est coutume de le dire en aéronautique.
Né en 1930, dés l’âge de 15 ans, tu t’intéresses aux avions et commences par la pratique du planeur à Périgueux .
En 1951, tu t’engages dans l’Armée de l’air et débute ta formation à Aulnat sur Stampe SV4.
Puis c’est passage sur T6 à l’école de Marrakech et apprentissage sur avions à réaction T33 à Rabat en 1952.
En 1953, c’est ta première affectation en unité opérationnelle à Reims sur F84.
En 1954, direction l’Indochine où tu voleras sur le puissant chasseur Bearcat, ton avion mythique.
En 1955, fin de l’Indo et retour sur réacteur F84.
En 1956, basé à Chypre, toujours sur F84, tu participes aux opérations de Suez que tu qualifiais avec humour de « Guerre courte et cruelle ».
Et puis en 1958, c’est détachement en Algérie où les différentes Unités de l’A.A. effectuent des rotations.
Le 17 mars 1959, lors d’une opération contre la rébellion, ton T6 est abattu par les insurgés qui disposent de mitrailleuses 7,5 mm.
Extrait de la carcasse du T6 par une patrouille de l’Armée de Terre, tu es donné pour mort et le Padré militaire te donne l’extrême-onction … mais finalement, un Médecin réalise que tu es encore en vie … On doit t’amputer du bras droit et tu es rapatrié en Métropole .
Tu as 29 ans et ta carrière de pilote de chasse s’arrête ce 17 mars 1959, date à laquelle tous les ans tu te plaisais à fêter l’anniversaire de ta 2° naissance … occasion pour faire une petite fête !
Étant inapte au pilotage des avions d’Armes, l’A.A. t’attribue la spécialité de Contrôleur Aérien, ce qui te permettra de prétendre à une retraite militaire que tu prends en 1966.
Tes décorations attestent d’un parcours brillant au service de la France : Légion d’honneur, Croix de la Valeur militaire, Croix de guerre, et Commémo. Indochine, Extrême Orient, Algérie, Chypre …
De retour à la vie civile, selon ton expression, tu pratiques des métiers « divers et variés », mais le virus de l’aviation ne te quitte pas et tu continues à voler sur des avions légers que tu adaptes à ton handicap.
Et puis tu te découvres une nouvelle passion : la construction amateur.
Tu construis plusieurs machines, dont ton célèbre Piper J3 que tu as fini de mettre au point ici à Lacave en 1991 …
Tu t’es en plus offert le luxe de créer le « Piper Club de France » qui existe toujours et dont tu étais le Président d’honneur.
Avec ton Piper J3, tu sillonnes la France et tu t’adonnes à un autre de tes « Dada » : la photographie aérienne … Tu excelles dans ce domaine et tes clichés deviennent vite célèbres … d’autant plus que piloter un avion et faire en même temps des photos, relève de l’exploit … un véritable artiste, ce qui vient s’ ajouter à l’originalité du personnage, déjà haut en couleur !
Lorsque tu arrivais sur un terrain avec ton Piper J3 Vert sur la carlingue duquel était inscrit « Général Combaluzier / Escadrille du Fou rire »… (à la question : qui est ce Général ? Tu répondais avec humour : il n’existe pas, c’est le nom d’un fabriquant d’ascenseurs !) …
Lorsque tu rabattais la porte sur laquelle on pouvait lire « La Chasse Bordel » et en dessous « Mort aux cons » …Le ton était donné et la couleur annoncée.
Et puis, l’étonnement était à son comble lorsque tu descendais de ta machine, combinaison de vol beige un peu cra-cra et manche droite nouée laissant deviner qu’il s’agissait bien du célèbre Monobras de Lacave …
Les années passant et la dure règle des visites médicales d’aptitude au vol, ont eu raison de la validité de ta licence de pilote avion …
Qu’à cela ne tienne … tu découvres une nouvelle corde à ton arc : l’ULM, qui n’impose pas des visites médicales aussi draconiennes que pour l’avion.
Tu fais donc l’acquisition d’un ULM Guépy que tu transformes pour un pilotage « Monobras » …
Et pour l’adapter à la photo aérienne, tant latérale qu’horizontale et verticale, tu manies la scie sauteuse pour en faire un véritable ULM « gruyère », qui devient pour l’occasion un véritable piège à courants d’air … et aujourd’hui, une véritable pièce de musée.
Exit le Piper Vert, dorénavant c’est le Guépy rouge qui chassera la photo originale et rare … notamment sur la vallée de la Dordogne.
Voilà résumée ton épopée avions légers …
Tu étais un personnage unique et attachant …. tu as écrit un morceau de l’histoire aéronautique de notre région … Tu n’étais pas Clostermann, mais avec toi c’était parfois le Grand Cirque !
Les aviateurs venant des 4 coins de France, ou même de l’étranger qui transitaient par Lacave-Airport, bénéficiaient de ton accueil, de ta convivialité, mais parfois aussi de tes sautes d’humeur …
Tu étais unique … Tu étais Christian dit Monobras … Nous n’oublierons pas ton regard malicieux, tes frasques, tes coups de gueule, mais aussi ton intelligence, ta grande culture tant aéronautique que générale …
Et ta gentillesse, car tu avais un grand cœur et tu étais toujours prêt à aider, à renseigner, à dépanner et à guider les gens de passage, et les copains …
Ton caractère bien trempé et rugueux, ta volonté, ta ténacité et ton courage s’apparentaient au célèbre Jonathan Livingston le Goéland, mascotte des pilotes.
Voilà Mono, c’est avec de la peine que nous t’accompagnons aujourd’hui vers ton dernier hangar …
Tu resteras pour nous un sacré personnage et la légende de « Monobras de Lacave », n’est pas prête de s’éteindre …
Adieu et respects mon Lieutenant …
Bon dernier vol Mono vers le paradis des pilotes …
Reposes en paix vieux soldat, nous ne t’oublierons pas.
Lacave, le 02 février 2022

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Frédéric Lamouroux

8 mois ago

Guy m’a demandé d’écrire un mot pour Christian mais je ne pourrais pas faire mieux que ce qui est dit ici.
Adieu donc mon vieux complice toi qui m’a appris l’art et la manière de construire des Piper mais surtout la ténacité sans laquelle c’est impossible. Chaque fois que je désespérais d’y arriver il me suffisait de penser à toi accroché bec et ongles à ton ouvrage et je m’y remettais de plus belle. Tu a rejoint Gérard vous allez pouvoir refaire l’Indo comme dans la palombière de Sabres ça va donner! Je reste le dernier, la mémoire des ces moments extraordinaires partagés.
Bon dernier vol mon vieil Ami.
Frédéric L.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 165 autres abonnés

Copyright Piper Club France ©  Tous droits réservés

Création site web Koelan | Mentions légales