Présentation

( ou comment s’apercevoir que 30 ans sont passés mais ça passe si vite quand on s’amuse!)

 

Le Piper club France est né en septembre 1986 de ma rencontre avec Christian CROUZEL. J’étais à l’époque élève pilote sur J3 à l’aérodrome de la haute Lande à Sabres (40) . Nous avions appris qu’ un J3 s’était crashé dans les vignes du coté de La Réole et nous y sommes allés pour voir s’il y avait moyen de le racheter.

Christian était en train de réparer une aile d’une main et des dents  et  m’ envoya carrément bouler quand je lui  demandais s’il voulait le vendre. J’insistai lui demandant s’il en connaissait un à vendre et la réponse fut aussi sèche que concise : « Tu n ‘as qu’ a en construire un »… Je sortais de la restauration complète d’une torpédo Rosengart et loin de me faire peur l’idée m’enflamma!

Rendez vous fut pris pour le soir dans une pizzeria à La Réole  et c’est là que tout a commencé: Christian qui en était à sa deuxième construction en CNRA me présenta le catalogue Wag aéro et m’expliqua qu’on pouvait reconstruire une réplique de Piper si on était un peu habile de ses mains et que si lui y arrivait avec une seule ce serait encore plus facile avec les deux! Venant des voitures anciennes ou les clubs de marque sont légions je lui demandais alors sil existait un club Piper  il me dit qu’il y en avait un aux US, le Cub Club, mais rien en France je lui proposais alors d’en créer un et à la fin de l’infâme rosé de Provence qui accompagnait nos pizzas le Piper Club France existait .

Les statuts prévoyant qu’il fallait être trois nous avons alors désigné comme trésorier volontaire Gérard Esmery qui  était mon instructeur à Sabres. L’association officiellement enregistrée à la préfecture de la Dordogne nous avons commencé à en faire la promotion par courrier, téléphone  et presse spécialisée jusqu au premier rassemblement de Belvés en 1987. Là nous étions dans le flou le plus total mais ce fut pour nous une très grande réussite avec une dizaine d’avion dont un avait traversé toute la France depuis Nancy : Le PA12 de Clément François. C’est à ce moment que le Piper club a vraiment pris son vol.

a1987Nous avons ainsi continué à porter le club à bout de bras et souvent à fonds perdus pendant une dizaine d’années puis nous avons passé la main et le club est devenu parisien. Les présidents suivants Pierre Deligne et Jean Pichat  lui ont apporté une structuration une notoriété et je dirais même une respectabilité pendant une autre décennie.

archive 2Depuis Guy Fourdrain qui a repris les commandes a réussi a concilier l’esprit convivial des débuts et l’organisation qui a suivi  développant en plus de solides relations avec l’administration et donnant au club une dimension européenne.

Aujourd’hui le club fort d’environ 200 membres et à peu près  autant d’avions fait partie intégrante du panorama aéronautique français entre petite aviation et ULM , avions de collection et aviation récréative, il propose un rassemblement annuel et quelques escapades régionales un site internet une page facebook et un bulletin semestriel papier.

Mais il est par dessus tout  à même de répondre à toutes les questions tant administratives que techniques concernant l’ entretien la restauration ou la construction des Cub. Ce dernier point est  depuis quelques années avec l’ implication des jeunes l’orientation principale donnée et la  garantie de notre  développement  avenir.

entoilage Jean Taris

– Frédéric Lamouroux